Actu Nouvelle-Aquitaine

Dordogne : Monbazillac, de la vigne aux arbres

Présenté et choisi dans le cadre du budget participatif mis en place par le Conseil départemental, un projet accompagné par la Fabrique des transitions en Bergeracois (mission environnementale pilotée par l’Interprofession des Vins de Bergerac Duras) prévoit une plantation de 800 arbres fruitiers par les vignerons dans le vignoble de Monbazillac, sur les cinq communes bénéficiant de l'appellation (plus grande superficie de liquoreux.

15 janvier 2020
______

En bordure de parcelles de vigne et à proximité de voiries ou de chemins ruraux, ces fruitiers seront en libre accès : « Fruits pour tous – Servez-vous », sera-t-il indiqué par panneaux. Au-delà de la volonté de partage, ce projet offre une approche paysagère et davantage de biodiversité dans le vignoble, ces arbres constituant des puits à carbone. Il permettra aussi de développer un lien avec la population, les établissements scolaires et le grand public pouvant participer à la plantation et la récolte. Les vignerons s’engagent à mettre à disposition l’espace nécessaire et à s’occuper du suivi cultural des plants. Une identification sur site facilitera le libre accès de cueillette et une cartographie numérique géolocalisera chaque arbre et sa variété, avec indication des périodes de cueillette. Le choix des variétés est fondé sur la diversité, la rusticité et la résistance pour éviter tout traitement des fruits.

À noter que 20 % des exploitations du Bergeracois sont certifiées en Agriculture Biologique et Haute Valeur Environnementale, et que 60 % des exploitations sont engagées dans une démarche écologique, individuelle ou collective. La filière a souhaité aller plus loin en créant la Fabrique des Transitions en 2018, outil animé
par un collectif d’acteurs du territoire et faisant du Bergeracois un espace de référence pour la transition environnementale.