Entreprises

Filière Noisettes : Unicoque a 40 ans

Emblématique coopérative lot-et-garonnaise de fruits à coques, Unicoque vient de fêter ses 40 ans. Avec son nom commercial Koki, elle est leader national du secteur. Son objectif désormais : obtenir une reconnaissance mondiale !

Chantal BOSSY - 21 août 2019
______

C’est en 1970, à Casseneuil, qu’est née Unicoque initialement nommée « Agri-Noisettes », à l’initiative de quelques pionniers soucieux de diversifier leurs exploitations. La création de la partie dite industrielle s’est faite en 1979 mais il a fallu attendre les années 2000 pour que les producteurs existants se mettent à développer leurs vergers. Depuis 2010, de nouveaux adhérents arrivent avec une accélération sur les 5 dernières années (15 à 30 par an). Signe que les fruits à coque, bons pour la santé, séduisent les consommateurs ! Unicoque représente aujourd’hui 98 % de la production française de noisettes. Une noisette sur 2 consommées en coque est une noisette Koki. Avec un peu plus de 350 adhérents dont 55 % sont installés en Lot-et-Garonne et 80 % dans le Sud-Ouest et 6 000 hectares de vergers (3 500 en production et 2 500 en développement), la coopérative a gardé l’esprit des pionniers puisque l’innovation est suivie par des moyens techniques en pointe notamment en ce qui concerne la gestion des ressources en eau. La récolte est mécanisée et le travail des fruits à l’usine bénéficie des technologies performantes (séchage optimisé, tris optiques, lasers, ultrasons…).

OBJECTIF :
3 % DU MARCHÉ MONDIAL

Le projet coopératif Unicoque est basé sur des valeurs : la proactivité, la pérennité et la durabilité, la cohésion et le soutien, le professionnalisme. Consommer Koki, c’est aujourd’hui choisir, à partir de ces valeurs, des produits d’excellence qui font vivre le territoire et satisfont les clients du monde entier. Pour être référence internationale en fruits à coques et au cours des 15 prochaines années, la coopérative entend créer un milliard d’euros de richesse, avec 500 à 600 producteurs et 250 à 200 salariés directs (à ce jour, 100 salariés permanents, les effectifs passant à 250 personnes en période de pointe de septembre à décembre pour la récolte et la transformation). Elle vise une production de 30 000 tonnes de noisettes soit 3 % du marché mondial. Elle entend réaliser 200 millions d’euros d’investissements et cultiver 10 000 hectares de production. Passée d’un marché de niche à une grande diversification en matière d’utilisation des noisettes et des noix, l’entreprise s’est adaptée aux évolutions de la demande avec des produits faciles à utiliser, décortiqués ou grillés par exemple. L’entreprise qui se veut responsable a intégré la RSE dans ses activités autour des enjeux, sociaux et éthiques. À titre d’exemple, elle investit 10 millions d’euros annuellement sur le territoire, s’engage dans les événements sportifs ou culturels locaux, finance 6 projets de recherche… Elle est acteur social. Au niveau de l’écologie, ses emballages sont respectueux de l’environnement, sa noisette est zéro déchet, les traitements phytosanitaires sont réduits, 100 % des exploitations sont en micro- irrigation. L’ingambe quadra traversera le siècle !