Actu Nouvelle-Aquitaine

La nouvelle promo du village by CA

L’accélérateur de start-ups a présenté jeudi les 13 membres de sa promotion 2020. Des entreprises prometteuses représentant un large éventail d’activités dans la région.

Jennifer WUNSCH - 7 février 2020
______

Jeudi 23 janvier, c’était la fête au Village by CA Aquitaine. L’occasion pour l’accélérateur de start-ups de présenter les 13 nouvelles jeunes entreprises de sa promotion 2020, sélectionnées parmi plus d’une trentaine de candidatures. « Nous avons privilégié des entreprises B to B, en veillant à rester généralistes : elles viennent de tous les secteurs, et sont originaires de tout le territoire », explique Florent Mérit, maire du Village depuis septembre dernier. Durant 2 ans, ces start-ups bénéficieront de l’accompagnement du Village, avec notamment la mise à disposition de bureaux et la mise en relation avec les 16 grandes entreprises partenaires de la structure. Les collaborations entre ces entreprises (comme Groupe Pichet ou EDF) et les start-ups du Village (comme CiblR, de retour du CES Las Vegas) ont également été mises en lumière, en présence des représentants de la French Tech Bordeaux, dont son président Cyril Texier et son directeur général délégué, Philippe Métayer. 

Puis chaque start-up a présenté son activité : ADN.ai, agence de création d’applications vocales et de stratégie ; Arsenal Chirurgical, qui met en relation les fabricants de dispositifs médicaux et les établissements de santé ; Bee.cycle, qui propose de la location longue de vélos électriques aux entreprises ; Edmond, solution d’avances sur honoraires pour les agences immobilières ; Ertus Group, qui crée des logiciels de gestion du vignoble et de traçabilité ; EthicDrinks, dont les vins sont écologiques, de la production au packaging ; Jenji, une IA qui permet de gérer les notes de frais ; Miap, solution de paiement et fidélisation à destination des bars et restaurants ; Mon petit seau, qui organise la collecte et la valorisation des biodéchets ; Qapa, première intérim digitale, qui vient de faire son entrée dans la French Tech 120 ; Résurrection, qui invente des recettes basées sur les produits non utilisés dans la transformation d’autres ; TP qube, qui réunit une équipe d’économistes travaillant sur les prix de transfert ; Enfin Transeco2, qui s’adresse aux gros utilisateurs de gasoil, avec une cuve connectée et un carburant traçable et moins polluant. « Nous espérons que cela aboutira à de très beaux partenariats au sein de notre réseau », se réjouit Florent Mérit.