Collectivités

La Région en force au Bourget

Le 53e salon du Bourget, qui se tiendra du 17 au 21 juin, accueillera 140 entreprises sous la bannière Aerospace Valley et Occitanie/ Nouvelle-Aquitaine. La grande région est prête à relever les grands défis de la filière aéronautique et spatiale.

Nathalie Vallez - 12 juin 2019
______

140 entreprises de Nouvelle -Aquitaine d’Occitanie seront présentes au salon du Bourget. « Cela représente la 1ere région aéronautique et la 3e puissance économique régionale » s’est réjoui le président Alain Rousset. « La constitution de cette grande région a contribué ainsi à renforcer le pôle aéro-spatial en Nouvelle- Aquitaine ». Ce stand collectif de 1550 m2, qui se tient dans le hall 4, compte 68 participants néo-aquitains « plutôt de grands équipementiers » a estimé le président Rousset. Depuis près de 20 ans, la Région accompagne cette filière pour faire de la Nouvelle-Aquitaine un pôle aéronautique et spatial de référence internationale. Une feuille de route nommée « Plan Maryse Bastié » (en référence à l’aviatrice limougeaude de la 1ère moitié du XXe siècle) et adoptée en mars dernier, sera officiellement lancée lors du salon. Son but est de produire « une filière décloisonnée, innovante, agile et durable ». Le pôle de compétitivité Aerospace Valley, qui compte 250 membres, a été labellisé pour 4 ans. « Sa mission est de développer la compétitivité dans la filière aérospatiale », a rappelé Yann Barbaux, son directeur, « afin de mettre en évidence des éco-systèmes d’excellence dans des secteurs stratégiques tels que l’aéronautique, les drones ou l’espace ». 

3 PROJETS D’ÉCOLES AÉRONAUTIQUES

Comme l’a souligné Alain Rousset, la Nouvelle-Aquitaine assure la représentativité de l’ensemble des départements, avec bien évidemment la Gironde, les Pyrénées-Atlantiques, la Corrèze, la Charente-Maritime, la Vienne et la Haute-Vienne. Autre spécificité, la place de la formation. Ainsi la Région double le nombre d’ingénieurs dans l’aérospatiale avec 3 projets d’école. Un investissement qui représente 100 millions d’euros sur 5 ans. Le salon du Bourget marquera aussi le lancement officiel du Centre Spatial Universitaire Nouvelle Aquitaine et celui de l’Institut aéronautique et spatial de l’Université de Bordeaux. Cette présence au Bourget, qui est le premier salon aéronautique international, est de permettre aux entreprises participantes de rencontrer les donneurs d’ordre en renforçant leur visibilité, d’accentuer l’attractivité de la région, et renforcer les liens existants avec d’autres pôles ou clusters, et enfin de valoriser le potentiel industrie/formation/recherche.