Tourisme

Marseille mythique Chateau d’If

Niché sur une île à quelques encablures du Vieux Port, le château d’If a été rendu célèbre par le comte de Monte Cristo dans le roman de Dumas. Ayant servi de forteresse royale, c’est aujourd’hui un monument vibrant qui attire 100 000 visiteurs par an.

Vincent ROUSSET - 21 août 2019
______

Il faut se souvenir du géant Depardieu incarnant Edmond Dantès (dans le feuilleton Monte Cristo réalisé par Josée Dayan en 1998) emprisonné injustement au château d’If s’écriant de toutes ses forces le crucifix à la main : « je veux mourir ! ». Inspiré de faits réels, Le Comte de Monte Cristo est l’un des romans cultes d’Alexandre Dumas dont la publication commença durant l’été 1844. Le livre raconte comment, sous le règne de Louis XVIII, Edmond Dantès, jeune marin de 19 ans, second du navire Le Pharaon, débarque à Marseille pour s’y fiancer le lendemain avec la belle Mercedes. Trahi par des « amis » jaloux, il est dénoncé comme conspirateur bonapartiste et enfermé dans une geôle au fameux château d’If. Après 14 années d’abord réduit à la solitude et au désespoir puis régénéré et instruit en secret par un compagnon de captivité l’abbé Faria, il réussit à s’évader et prend possession d’un trésor caché sur l’île de Monte Cristo. Devenu riche et puissant, il entreprend de se venger méthodiquement.Traduit dans le monde entier et adapté à l’écran dans 23 films, ce roman a fait connaître au monde entier le château d’If devenu aussi célèbre qu’Alcatraz à San Francisco.

SUR LES MURS, DES INSCRIPTIONS D’ANCIENS PRISONNIERS

Ainsi aujourd’hui, plus de 100 000 visiteurs prennent le bateau de Marseille pour aller vers le large et accoster sur cette île mystérieuse (20 minutes de traversée). Prenant place sur l’îlot d’If de l’archipel du Frioul, cette fortification a été édifiée sous les instructions du roi François Ier. En effet, le souverain a, lors d’une visite à Marseille en 1516, découvert l’importance stratégique de l’îlot, qui est la plus petite des îles de Marseille. Il décide d’y construire une forteresse pour défendre les côtes d’une invasion, de surveiller la flotte de galères royales et pour surveiller Marseille. La construction a débuté en 1528 et s’est achevée en 1531. La forteresse se dresse donc, protégeant le port. Elle est alors considérée comme étant « la plus belle fenêtre du Royaume de France en Méditerranée du Nord ». Le Château d’If a été construit avec des inspirations médiévales : il possède un donjon, 3 tours, de hautes murailles, un fossé et un pont-
levis. Il est aménagé pour pouvoir accueillir les renforts militaires et l’artillerie lourde. Mais peu à peu, elle devient rapidement une prison. La prison d’If a vu passer des prisonniers célèbres, comme Jean-Baptiste Chataud que l’on soupçonne d’être à l’origine de la Grande Peste qui a frappé Marseille en 1720, Mirabeau ou encore le Marquis de Sade. Aujourd’hui, on peut encore voir sur les murs des inscriptions sur les murs, vestiges du passage de certains prisonniers. Les derniers prisonniers quittent le Château d’If en 1914. Puis, durant la Seconde Guerre mondiale, l’armée allemande envahit le site.Depuis début mars 2019 et jusqu’en octobre 2020, le Centre des monuments nationaux entreprend un chantier de restauration des remparts du château d’If. Les embruns permanents et intempéries ont mis à mal cette fortification vieille par endroit de plus de 4 siècles…. Le coût total de l’opération est de 2,4 millions d’euros.Pendant toute la durée du chantier, le monument reste ouvert et permet aussi aux visiteurs de prendre des photos magnifiquement panoramiques de Marseille et des alentours. If ou la beauté et l’âme vivante d’un lieu historique, à découvrir ou redécouvrir.