Tourisme

Dordogne : Napoléon en rase campagne

À 30 km au sud de Périgueux, le Musée Napoléon de la Pommerie à Cendrieux ouvre au public ses collections privées, souvenirs de la famille Impériale. Plus de 600 objets, tableaux et sculptures dont 150 inscrits aux Monuments Historiques, sont présentés par un descendant direct de la famille Bonaparte.

Suzanne BOIREAU-TARTARAT - 25 septembre 2019
______

Finalement, ce sont les parents qui passent le plus de temps devant la vitrine, à la sortie de la visite, pour détailler les figurines. » Baudoin de Witt, descendant de la famille impériale, a vu sa collection permanente s’enrichir avec la donation faite à l’association des Amis du Musée Napoléon : 3 000 pièces, entièrement réalisées par un passionné avançant en âge et désireux de les transmettre, ont pris place à La Pommerie, formant une vaste armée silencieuse de part et d’autre du hall d’accueil. L’ensemble est impressionnant : 55 mètres linéaires, qu’il a fallu fractionner pour présenter des scènes de cour (façade des Invalides fidèlement reconstituée au 1/75e) ou de célèbres batailles (Eylau, Austerlitz, Waterloo et tant d’autres), en Europe ou ailleurs (campagnes d’Italie, de Russie, d’Egypte), succès ou défaites… Ceci avec décors et fonds pour parfaire la mise en situation des soldats de plomb, pièces uniques aux attitudes introuvables dans le commerce. Le créateur est venu mettre en place, méticuleusement, chaque figurant dans son tableau. « La charge de cavalerie, qui pèse 104 kg de plomb, est d’un réalisme impressionnant ! » Le passage de la Bérézina ou les adieux de Fontainebleau sont de célèbres épisodes qui côtoient des scènes de vie populaire, du mariage au marché.

L’HISTOIRE ILLUSTRÉE

Les grands enfants ont plus de plaisir encore à visiter ce musée, qui donne par ailleurs bien des occasions de réviser son histoire de France et au-delà. L’épopée impériale y est racontée à travers la collection familiale du propriétaire des lieux, qui ouvre aussi une partie de sa résidence privée. Ouvert au public en 1999, le musée aménagé dans le manoir présente une collection de 600 objets et souvenirs qui sont des héritages directs. En effet, la lignée du dernier frère de Napoléon, Jérôme, roi de Westphalie, fut la seule branche dynaste, faute de descendance par le fils unique de Napoléon et de celui de Napoléon III. On doit au prince Victor-Napoléon Bonaparte, petit-fils de Jérôme, une collection exceptionnelle d’objets retraçant l’histoire des deux empires. Héritage transmis à sa fille, la princesse Marie-Clotilde, qui a choisi de s’installer en Périgord en 1949. Et c’est ainsi que l’on peut y admirer des trésors de souvenirs, parmi lesquels 150 sont inscrits aux monuments historiques. Le comte Baudoin de Witt continue de faire vivre la collection et de présenter ce patrimoine au public : fragments de lettres, salle à manger de l’impératrice Eugénie, sabres et épées, chapeau du général Jérôme Bonaparte porté à Waterloo… Chaque objet témoigne d’un épisode la grande Histoire.

www.musee-napoleon.fr (visites guidées).